Avortement euthanasie l’hôpital qui tue

Alfie est mort et il y a un ange de plus dans le Ciel. Mais son histoire ne s’arrête pas là
(« Benoît-et-moi », le 28/4/2018)

La nouvelle que nous redoutions et tombée cet après-midi (et inexplicablement, alors que les grands médias l’avaient jusqu’à présent totalement occultée, elle fait l’ouverture de tous les bulletins d’information…): le petit Alfie est mort.
Son père l’a annoncé sur Facebook:
Mon gladiateur a posé son bouclier et gagné ses ailes. [J’ai] le cœur brisé. Je t’aime, mon petit gars.

J’avais commencé ce matin à traduire cet article du blog de don Elia : lascuredielia.blogspot.ro/…/nazisti-in-toga… (<La scure di Elia>. La mort d’Alfie change un peu la perspective, mais il reste pertinent, et il me semble que je devais à la mémoire de l’enfant – qui est à présent au ciel – de terminer le travail.

Je ne sais pas si les soupçons de don Elia concernant les circonstance de la mort sont justifiés, ou défendables, et j’imagine que l‘Alder Hay Hospital, après tant de mensonges, va tout faire pour les discréditer; l’excuse, désormais générique, est bien sûr toute trouvée, et bien commode: fakenew!!); ce que que je sais, c’est qu’on ne peut pas ne pas se poser la question. D’autant plus qu’ils sont étayés par des articles de sites fiables: La Bussola, dont on sait l’implication dans l’affaire, s’était procuré il y a quelques jours l’enregistrement d’une conversation entre des membres du personnel de l’hôpital (voir ICI), qui évoquaient de la part de ce dernier la volonté d’étouffer « quelque chose d’énorme ».

Et dans son blog, le 25 avril, AM Valli nous livrait le résultat d’une recherche internet à propos de l’Alder Hay. Cette recherche l’avait mené sur le site de … La Repubblica (un site donc insoupçonnable pour les chasseurs de fakenews), et il en avait tiré un article au titre sans équivoque « Alfie dans l’hôpital des horreurs », portant le témoignage d’une mère dont le bébé de quelques semaines était mort sur la table d’opération dans ce même hôpital en 1992, et qui avait découvert après coup que son enfant avait été éviscéré et ses organes coupés en morceaux (cf. www.aldomariavalli.it/…/alfie-nellosped…)

Nazis en toges, chemises, et… clergyman

lascuredielia.blogspot.ro/…/nazisti-in-toga…
28 avril 2018

Que la Grande-Bretagne fût le berceau de la franc-maçonnerie moderne, de la théorie du Léviathan d’État, du malthusianisme, de l’eugénisme et de l’évolutionnisme, nous le savions. Que ce dernier, appliqué à l’homme, conduise tôt ou tard à des résultats de ce type, nous nous y attendions. Que les États européens cherchent à réduire les dépenses de santé en éliminant les personnes les plus faibles est un fait désormais tristement notoire. Que la recherche dite « scientifique » se soit débarrassée de toute considération éthique au nom d’intérêts économiques très forts, nous l’avons compris. Que la hiérarchie catholique fût largement composée de chiens muets, incapables d’aboyer (Is 56, 10), était malheureusement un fait déjà plus qu’évident. Que les pays dits « démocratiques » fussent opprimés par une tyrannie impitoyable, sans précédent dans l’histoire, était une conscience très aiguë chez ceux qui ont une conscience éveillée et non pas obscurcie par l’ivresse d’une liberté purement apparente à travers laquelle le pouvoir manipule et manœuvre les masses et les individus. Mais que la férocité des institutions publiques affectées du délire de la toute-puissance pût aller aussi loin nous laisse tout simplement abasourdis: réveillés de force du rêve d’un monde libre et civilisé, nous nous rendons soudain compte que nos droits les plus élémentaires et notre propre vie ne sont plus protégés, mais sont en très grand danger.

Entendons-nous: une fois de plus, la masse des lobotomisés ne sera pas secouée de l’hypnose collective induite par le cinéma, le championnat [de football] et la chanson, tout comme elle ne l’a pas été après les atroces exécutions d’Eluana Englaro, en 2009, de Charlie Gard, l’été dernier, et d’Isaiah Haastrup, il y a à peine deux mois. Mais ceux qui ont réussi à préserver le don de l’intellect et la grâce de la foi doivent sonner le tocsin pour la mort de la civilisation occidentale, supprimée par une élite luciférienne qui semble posséder un pouvoir illimité. L’esprit nazi infecte désormais toute l’Europe, mais en particulier les institutions situées à Londres, Strasbourg, Bruxelles et …. Rome. C’est exactement le même démon qui a donné naissance au Troisième Reich, invoqué par les francs-maçons des pays alliés, lesquels, pour provoquer une seconde guerre mondiale afin d’établir un nouvel ordre géopolitique, commencèrent par anéantir l’Allemagne, avant de laisser au dictateur fou une grande liberté d’action. Après la farce du procès de Nuremberg, plus tard, de nombreux scientifiques du régime furent accueillis et encouragés afin de poursuivre tranquillement leurs expériences sur des cobayes humains.

La théorie de la race pure aurait été impensable sans l’idéologie évolutionniste inventée par Charles Darwin et transposée au niveau anthropologique par son cousin Francis Galton. Le projet délirant d’un perfectionnement de l’espèce humaine a bien été expérimenté dans les laboratoires de l’Allemagne nazie, mais il ne vient pas de là, et il n’y a pas été conclu : il a une matrice clairement anglo-saxonne. Les médecins de Liverpool et les magistrats anglais « raisonnent » exactement de la même manière que leurs collègues allemands il y a quatre-vingts ans, sauf qu’ils dissimulent leurs véritables intentions, avec une hypocrisie vomitive, sous le prétexte outrageux des intérêts du patient, qui, ne pouvant exprimer leur intérêt direct, sont évidemment interprétés et établis par eux, même contre la volonté de leurs parents, complètement dépossédés de leur fils et de leur autorité parentale. Mais quand on arrive au point de faire garder comme dans un camp de concentration un enfant qui a été condamné à mort, mais qui ne meurt pas, éloignant les parents, les visiteurs et même l’aumônier, cela signifie qu’en dessous, il y a quelque chose de gros, vraiment très gros.

L’hôpital Alder Hey de Liverpool est bien connu pour les accusations répétées d’erreurs et d’inaction au détriment des patients, sans avoir semble-t-il conduit à une amélioration substantielle du niveaux des prestations. Dans ce cas, cependant, nous sommes confrontés à un crime immense, compte tenu de l’acharnement impressionnant et coordonné des institutions britanniques dans leur désir de supprimer un petit innocent. Ici, il soit s’agir de quelque chose de tellement inavouable qu’il justifie le risque d’une crise diplomatique avec le gouvernement italien qui, pour pouvoir l’arracher aux griffes de ces possédés a été jusqu’à accorder la citoyenneté à Alfie Evans. L’enfant doit avoir secrètement fait l’objet d’une expérimentation ratée de nouveaux vaccins ou d’un prélèvement d’organes, dont le commerce illégal est estimé à quelque 13 milliards de livres sterling par an rien qu’en Grande-Bretagne. Le refus aussi inébranlable qu’irrationnel de le laisser aller dans un autre hôpital disposé à le recevoir ne s’explique pas autrement. Le personnel du Bambino Gesù à Rome est sur place, prêt à le déplacer ; mais, évidemment, les examens effectués dans une autre structure sanitaire révéleraient immédiatement ce qu’en Angleterre, ils veulent qu’on ne sache jamais.

Toutefois, dans ce scenario de film d’horreur, ce qui suscite un sentiment de rébellion encore plus profond, si c’est possible, c’est l’attitude dégoûtante de certains prélats « catholiques » qui, au lieu de crier leur indignation leur condamnation pour dresser les fidèles contre cet barbarie d’État inouïe, l’ont commenté, dans un langage diplomatique évanescent, donnant en substance raison aux autorités britanniques. En cela, se sont particulièrement distingués l’évêque de Liverpool, un certain Malcom Patrick Mac Mahon, juste après une conversation bien à propos avec le Pape (!), et « notre » Vincenzo Paglia, président de l’Académie Pontificale pour la Vie (?), homme de pointe du Team Bergoglio (lui aussi très prudent et avare de mots, juste un gazouillis/un tweet) guidé par ce qu’il a lui-même appelé l’esprit de Marc (????????). Nous sommes à des années-lumière de la résistance acharnée au nazisme du bienheureux Cardinal von Galen, le Lion de Münster, ou du Cardinal von Faulhaber, qui a ordonné prêtre Joseph Ratzinger.

Quoi qu’il en soit, nous ne pouvons pas ne pas reconnaître le pouvoir extraordinaire de la prière et du jeûne : une créature incurable continue de survivre à la tentative prolongée de la supprimer. Cette simple observation de la puissance de la foi doit encourager des actions concrètes inspirées et mues par la grâce. Si une manifestation pacifique, même de quelques centaines de personnes, envahissait l’hôpital et emportait l’enfant, que pourraient-ils faire? Tirer sur la foule? Un peuple ne peut pas rester les bras croisés et regarder: l’histoire sainte, tout comme l’histoire chrétienne enseigne que, quand tombe la goutte proverbiale qui fait déborder le vase, la colère de Dieu se répand sur les nations. Avant qu’elle n’arrive, il convient prévenir le châtiment, si c’est possible.

– – –

 

Publicités
Avortement euthanasie l’hôpital qui tue

A la mémoire des victimes de l’avortement

Création d’un monument « en mémoire des victimes de l’avortement »

Vous l’avez deviné, ce n’est pas en France mais dans l’État du Tennessee :

Unknown-12« Après la Chambre de l’Etat du Tennessee, c’est au tour du Sénat d’approuver, à vingt-trois voix pour et trois contre, la création d’un monument « en mémoire des victimes de l’avortement ».

Si le gouverneur approuve le texte, le monument, qui ne sera pas financé par des fonds publics et dont la taille n’a pas été spécifiée, sera installé sur un terrain situé à Nashville. Il est non seulement dédié aux enfants non-nés, mais aussi aux « femmes contraintes à l’avortement », aux « pères qui ne peuvent pas protéger leur enfant à naître », aux « frères et sœurs qui perdent un frère et une sœur » et à « la société dans son ensemble qui devient grossière parce que la vie est dépréciée», comme l’a expliqué le républicain Bill Dunn.

Ce dernier a comparé le futur monument à celui qui a été érigé au capitole en mémoire des victimes de la Shoah et de l’esclavage, un même « type d’inhumanité ». Selon lui, « ces deux monuments déjà installés reconnaissent que des atrocités ont eu lieu parce que des êtres humains ont été traités comme moins qu’humains. Dans les deux cas, les vulnérables et les sans-défenses ont été soumis à la volonté des puissants ». »

A la mémoire des victimes de l’avortement

Le communisme technologique

Le monde orwellien en marche forcée

La fiction orwellienne devient réalité : l’île de Chypre est devenu le laboratoire du futur citoyen européen parfait, dévot à l’Union Européenne, contrôlé, surveillé. Le Cyprus Mail Online annonçait le 1er avril que l’Union européenne a choisi l’île pour aider à façonner « le citoyen européen idéal » en usant le « système média de notation sociale ».

Non ce n’était pas un poisson d’avril puisque ce système de notation sociale a été mis en place par la Chine communiste pour contrôler sa population. Il est prévu pour être opérationnel en 2020. Lancé en 2014, le projet vise à récompenser les bons comportements et à punir les mauvais via un système de points. La mise en place a déjà commencé : dès le 1er mai 2018, les Chinois ayant une mauvaise « note sociale » se verront interdire l’achat de billets de train ou d’avion pour une période pouvant aller jusqu’à un an, a fait savoir Pékin en 2017. L’objectif du gouvernement chinois serait de « créer et d‘encourager une culture de la sincérité ». En fait cela permet de surveiller les comportements des citoyens et de traquer les récalcitrants et les opposants au régime. Tous les chinois seront obligés de s’inscrire sur une sorte de plate-forme basée sur le « Crédit Social ». Et le gouvernement évaluera le comportement de chaque personne, entreprise ou société avec une notation sociale à la clé. Le système aura accès aux informations personnelles, fiscales et politiques, inclus les violations de la loi, les impôts payés ou impayés. A côté de chaque nom, un score apparaîtra. Fumer dans un espace public, mal garer son vélo, présenter des excuses qui ne sont pas jugées « sincères », donner des ‘fausses alertes sur le terrorisme’, causer des ‘problèmes’ sur des vol, être ami d’une personne mal notée, exprimer des jugements négatifs sur le gouvernement ou sa politique, sont quelques unes des raisons qui font perdre des points. Ceux qui ont des mauvaises notes finiront en marge de la société avec interdiction de prendre le train ou l’avion, d’inscrire son enfant dans une bonne école, d’avoir accès à certains emplois, livres, universités, à un nouveau crédit, aux informations… Ils deviendront des parias de la société nécessitant des cours de rééducation !

Cette réalité orwellienne mise en place par le gouvernement communiste chinois a séduit l’Union Européenne qui va l’expérimenter à Chypre. Et non, le communisme en occident n’est pas mort, loin de là… Le Courrier de Chypre écrit ainsi dans son article du 1er avril :

« Chypre a été choisie par Bruxelles pour un nouveau programme pilote visant à déployer le Système de Crédit Social chinois qui notera publiquement ses citoyens sur leurs comportements en utilisant les médias sociaux, les techniques de collecte de données et les nouvelles technologies AI.

Et vous ne devez même pas être un internaute pour devenir partie du programme. “Le comportement ‘Citoyen’ peut être surveillé à travers l’usage des cartes d’identité lors d’achat de marchandises et de services, grâce aussi à la plupart des cartes de crédit. Ainsi donc il sera assez facile de compiler le profil de quelqu’un” a dit un officiel de l’Union européenne parlant sous couvert d’anonymat. “Chypre est l’endroit idéal pour un programme pilote. Nous devons vraiment produire en série des meilleurs citoyens de l’Union européenne. Quoique nous ayons fait beaucoup de progrès récemment en réprimant le discours de haine et en stigmatisant les gens qui l’utilisent, nous devons faire plus.”

[…] Le membre officiel de l’Union européenne a souligné : “Les mots raciste, sexiste, misogyne, homophobe et transphobe sont la réponse à presque tout ce que les gens disent qui est le contraire d’être un bon citoyen, ou s’ils disent quoi que ce soit que nous n’aimons pas. Il est juste ironique que nous utilisions la tactique nazie pour traquer et faire taire les Nazis parmi nous.”

Le plan chinois prévoit que tout ce que dit et fait une personne sera classé positif ou négatif et utilisé pour assigner un seul chiffre qui déterminera le statut social, ou selon la description chinoise ‘un citoyen digne de confiance’. Le chiffre peut alors être ajusté en haut ou en bas selon de bons ou mauvais comportements.

[…] Le Canada a récemment pris des mesures en imitant le système chinois, en commençant par les problèmes de santé et en récompensant des gens avec des points s’ils achètent des fruits plutôt que des sodas. L’application mobile s’appelle La Carotte Récompense et est destinée à suivre et récompenser les comportements sains.

A Chypre le plan pilote sera introduit dans le cadre du plan de l’e-gouvernement et exécuté sous la surveillance de l’Union européenne. Il a des détracteurs et des enthousiastes.

L’avocat Aseme Isicho a dit au Courrier de Chypre : “si vous regardez ce que le Canada fait, c’est juste le système chinois déguisé. Ils commencent toujours par la santé parce que c’est la façon la plus facile de faire culpabiliser les gens mais il ne s’arrêtera pas là. » […] “L’utilisation de l’approche ‘carotte’ est une chose, mais quand vous présentez le bâton… les punitions comme la déduction de points pour le soi-disant mauvais comportement, c’est à ce moment-là que cela devient Orwellien.”

Il a dit que ce qui était le plus effrayant était que les gens renoncent volontairement à leur vie privée en échange de la popularité : “Les nouvelles générations sont nées en captivité donc ils ne connaissent rien de mieux. Ils ne perdent pas leur vie privée parce qu’ils ne l’ont jamais eue. Vous pouvez dire que vous n’avez rien à cacher mais ce n’est pas la question. Pourquoi un étranger devrait-il connaître ce que vous avez eu pour le déjeuner ou ce que vous avez acheté sur Amazon ? C’est mon choix de dire à qui je veux ce que j’ai mangé au déjeuner et ce que j’ai emporté.”

Mais le ministre de l’Intérieur Christos Ilithios pense que ce développement est non seulement avantageux mais excellent pour l’image de Chypre comme destination touristique sympathique entre autres choses. “Regardez, tout le monde connaît déjà tout le monde ici. Ceci ne fait que rendre cela officiel. Les Chypriotes sont très soucieux du ‘qu‘en-dira-t-on’. Aussi nous pensons qu’ils embrasseront sans réserve ce système. Nous avons déjà le taux le plus haut d’utilisation de Facebook. Recueillir les informations sera donc chose facile. Cela gardera les mauvais conducteurs sur la touche et diminuera le nombre de morts sur la route” a ajouté Ilithios. “Mais surtout, les pourvoyeurs de ‘fake news’ tomberont en bas de l’échelle sociale.”»

La dictature orwellienne dessinée par l’Union européenne est en marche forcée contre tous les dissidents et résistants au Nouvel Ordre Mondial, politique, sexuel, religieux…

Francesca de Villasmundo

Le communisme technologique

Le socialisme c’est le vol

Le socialisme, en s’attaquant par l’impôt, au principe même de la propriété privée, est immoral

Nemo« Voici un livre à la fois courageux et important. Courageux, parce que, dans une intelligentsia entièrement acquise aux thèses socialistes, il faut du courage à un intellectuel de premier plan, comme Philippe Némo, pour défendre les libertés en général et les libertés économiques en particulier.

Important, parce que, pour la première fois depuis des décennies, un philosophe reprend la question de l’impôt, non pas sous l’angle technique, mais sous l’angle de sa légitimité – et, osons le mot, sous l’angle de sa moralité. On pourrait résumer la thèse de Philippe Némo ainsi : le socialisme, en s’attaquant par l’impôt, au principe même de la propriété privée, est, par là même, immoral.

J’insiste : pas seulement inefficace, mais bien immoral. Bon nombre d’observateurs concèdent volontiers que le socialisme est moins efficace qu’un régime de liberté, mais se comportent comme s’ils supposaient que cette moindre efficacité était le prix à payer pour une plus grande justice. Or, il n’y a aucune justice à pratiquer le vol. Et spolier plus de la moitié des revenus d’un être humain, c’est bien un vol.

Ce vol repose sur l’ idée implicite que toutes les richesses appartiennent à la collectivité. C’est sans doute une version abâtardie de l’idée de destination universelle des biens de la doctrine morale catholique. Mais, dans ce dernier cas, il n’est question que d’un devoir moral des riches de faire en sorte que les pauvres soient en mesure de vivre décemment. Non d’une collectivisation des biens. Or, l’histoire a montré que les libertés économiques étaient le meilleur moyen de sortir les pauvres de la misère. Comme le note Philippe Némo, si l’on a observé une hausse du nombre de pauvres au XIXe siècle, avec la naissance du capitalisme, c’est d’abord parce que ces pauvres ont pu survivre. C’est aussi parce que les structures sociales de l’Ancien Régime – qui, de soi, n’avaient rien de contradictoire avec les libertés économiques – avaient été détruites par la Révolution.

En tout cas, il est clair que les progrès scientifiques, techniques et économiques enregistrés par l’Europe aux XIX et XXe siècles doivent énormément à la liberté et rien du tout à l’utopie collectiviste. […]

[L’impôt] n’est légitime que pour deux missions. D’abord assurer les fameuses missions régaliennes et notre sécurité (et ce service étant « négatif », c’est-à-dire qu’il est d’autant mieux rempli qu’il ne nous arrive rien et que nous ne « sentons » donc pas les effets du service, il convient de répartir exactement le coût de ces missions régaliennes entre tous les citoyens). Ensuite, financer les services publics inaccessibles au marché et, alors, l’impôt doit être proportionnel. En aucun cas, il ne peut être progressif, car l’ impôt n’est pas fait pour « assurer la justice sociale », ni pour « transformer la société ». »

Le socialisme c’est le vol

L’ISLAM SE MEURT

L’ISLAM SE MEURT (ru, 30 mai 2015). – Le site Internet arabe Aljazeera a publié une interview faite en l’an 2006 avec le cheikh Ahmad Al Quataani (cf. www.mahomettube.com/uvideos.php , ou gloria.tv/media/W4FmTcMb2Q ). Celui-ci est le président de « Phare des Compagnons », institution spécialisée dans la graduation des imams en Lybie. Il dit ceci :

« En Afrique, avec ses 1 milliard d’habitants, le nombre de Musulmans a diminué à 316 millions, dont une bonne moitie réside en Afrique du nord. En Afrique seulement, chaque heure 667 Musulmans se convertissent au christianisme ; chaque jour 16.000 Musulmans se convertissent au christianisme ; chaque année 6 millions de Musulmans se convertissent au christianisme. Après que l’Islam fut la religion de la grande majorité de ce continent, le nombre de Musulmans n’est désormais pas plus qu’un tiers de la population africaine. »

Ensuite le cheikh a donné d’autres chiffres intéressants : En Algérie, chaque année, 10.000 Musulmans se convertissent au christianisme, et 45.000 au Maroc. En Russie : de 24.321 mosquées en 1927 il ne restent aujourd’hui que 20 mosquées de type musée. Au Kirghiszistan des dizaines de milliers de Musulmans se sont convertis au christianisme entre 2001 et 2004. En Birmanie : de 4 millions de Musulmans ne restent plus que 300.000 . Il y a 50.000 baptiseurs en Arabie Saoudite. Au Pakistan , les 80.000 Chrétiens en 1947 sont devenus 6 millions en l’an 2000. Au Bangladesh 10 millions de Musulmans se sont convertis au christianisme. Puis il ajouta : « D’autre part, le nombre de Catholiques en Afrique a augmenté de un million en 1902 à 330 millions en l’an 2000. Ce mouvement de christianisation est trop grand pour être surpassé… même par tous les pays arabes réunis. »

Le cheikh a conclu l’interview sur le site Al Jazeera par ces mots exacts, désespérés : « Nous vivons une tragédie, monsieur ; par Allah, nous vivons une tragédie ! »

Résumons : malgré le fait que les Musulmans, souvent pauvres et sans instruction, soient beaucoup plus reproductifs que d’autres, l’Islam, en tant que religion globale, n’est pas en croissance, mais se meurt rapidement. Les Musulmans ne sont pas plus dupes que nous, ils se rendent compte que l’Islam n’est pas le chemin vers Dieu, mais plutôt vers l’ignorance, la pauvreté et la violence, voir le retour vers les guerres atroces d’un autre siècle. Chaque année plus de Musulmans se rendent compte que la violence manifestée par certains de leurs coreligionnaires n’est pas une aberration, mais plutôt inspirée par les enseignements mêmes du Coran et l’exemple donnée par Mohammed. Les Musulmans sont de plus en plus déçus par l’Islam. Ils le trouvent incompatible avec la science, la logique, les droits de l’homme et l’éthique, voire avec le simple vivre-ensemble. C’est le début d’une disparition spectaculaire de l’Islam. Les chiffres prouvent que rien ne semble plus pouvoir arrêter ce déclin, en dépit des violences d’un nombre limité d’excités musulmans au Proche Orient, comparable aux battements désordonnés des ailes d’une poule dont on a déjà coupé la tête.

Cher Monsieur, dans cette situation mondiale de conversion des Musulmans, ne vous trompez pas de camp en France, ne baissez pas les bras! Priez pour la conversion des Musulmans ! Devenez distributeur du tract gratuit (BNM) que nous avons créé pour les Musulmans, en les invitant à suivre la douce voix du Christ, seul Sauveur du monde ! »

https://gloria.tv/video/pA8AqsUjRcX44kHuyAAhZ8nXt

Prière à Notre Dame d’Afrique pour la conversion des musulmans

O cœur saint et immaculé de Marie, si plein de miséricorde, soyez touché de l’aveuglement et de la profonde misère des musulmans.

Vous, la mère de Dieu fait homme, obtenez-leur la connaissance de notre sainte religion, la grâce de l’embrasser et la pratiquer fidèlement, afin que, par votre puissante intercession, nous soyons tous réunis dans la même foi, la même espérance et le même amour de votre divin Fils, Notre Seigneur Jésus-Christ, qui a été crucifié et qui est mort pour le salut de tous les hommes, et qui, ressuscité plein de gloire, règne en l »unité du Père et du Saint-Esprit, dans les siècles des siècles.

Ainsi soit-il.

O Marie, conçue sans péché, priez pour nous. Notre Dame d’Afrique, priez pour nous, pour les musulmans, pour les juifs et tous les autres infidèles.

Consolatrice des affligés, priez pour nous.

 

L’ISLAM SE MEURT

L’escroquerie éolienne

Le CO2 gaz à effet de serre est une pure escroquerie et est pourtant la seule justification de la multiplication des éoliennes.
 Beaucoup d’associations anti-éoliennes partent encore de l’idée que, si les éoliennes peuvent être « bonnes pour le climat », elles ne devraient pas être installées à l’endroit concerné : elles enlaidissent la nature, un site touristique ou ancien, elles tuent oiseaux et chauves-souris, sont placées trop près des habitations… On ose rarement mettre en cause les affirmations du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Le GIEC veut sauver le climat ! Le gaz carbonique (CO2) réchauffe l’atmosphère, l’homme en produit trop, il est temps de mettre fin à cette production si on ne veut pas « cuire » dans peu de temps, il est temps d’installer des éoliennes partout et d’accepter qu’elles tuent insidieusement comme la nicotine ou l’amiante (Eric Y. Zou) !

Depuis le XIXe siècle – où la théorie des effets climatiques du CO2 a été développée, par exemple, par Svante August Arrhenius, et éliminée par James Clerk Maxwell, notamment -, aucun physicien n’a jamais attribué de rôle climatique au CO2.

Le GIEC a été créé en 1988 pour responsabiliser l’Occident en matière climatique et lui extraire un maximum d’argent en transposant la terreur exploitée par la guerre froide.

Dès 2009, André Legendre 1, acceptant le modèle adopté par le GIEC, prouve – par des éléments fournis par le GIEC ! – que le CO2 n’a, par lui-même, que ridiculement peu d’effet sur le climat et que le GIEC invente des mécanismes amplificateurs liés à la vapeur d’eau et aux nuages pour que l’effet du CO2 nous impressionne. L’auteur montre que cet effet amplificateur peut aussi bien diminuer la température que l’augmenter… L’effet est imprévisible mais on nous abreuve de « calculs » démontrant que nous allons bientôt avoir beaucoup trop chaud.

Thomas Allmendinger 2, en 2015, fait le tour complet des théories, refait toutes les expériences nécessaires avec les moyens actuellement à disposition, confirme que le CO2 n’a rien à voir avec le climat, ou si peu… Ainsi, Mars a une atmosphère très légère mais avec quinze fois plus de CO2 que la Terre : aucun effet de serre observé, aucun réchauffement…

Enfin, en décembre 2017, Robert Ian Holmes 3 recalcule par la loi des gaz parfaits la température moyenne de chaque corps céleste à atmosphère dense du système solaire (Vénus, Terre, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Titan) et trouve le résultat exact observé actuellement grâce à nos moyens modernes. Le CO2 ne joue aucun rôle, même sur Vénus, où il y en a 100.000 fois plus que sur la Terre.

Ainsi donc, le CO2 gaz à effet de serre est une pure escroquerie et est pourtant la seule justification de la multiplication des éoliennes. Alors que les éoliennes ne sont pas une source directe d’électricité – leur production est erratique –, on nous serine que leur kWh est économique (!). En Belgique, les revenus des promoteurs d’éoliennes sont assurés à 80 % par les aides publiques (taxes, impôts, avantages divers, primes, etc.). Actuellement, on « réfléchit à un nouveau mécanisme de soutien aux énergies renouvelables »

Imaginons que les 3.000 milliards d’euros jetés dans l’éolien aient été en partie consacrés à trier, filtrer les gaz et résidus des centrales thermiques… Évidemment, cet argent n’aurait enrichi personne, « seulement » préservé notre santé !

La conclusion du raisonnement sur base GIEC et développé par André Legendre – conclusion évidente – n’est jamais présentée par le GIEC. Et pour cause : il n’y a aucun argument réel à lui opposer. Devons-nous continuer à nous laisser escroquer ? Accepter à remplir toujours plus de poches grandes ouvertes ?

Notes:

  1. L’Homme est-il responsable du réchauffement climatique ? EDP Sciences, 2009
  • The Refutation of the Climate Greenhouse Theory and a Proposal for a Hopeful Alternative, Environment Pollution and Climate Change
  • Molar Mass Version of the Ideal Gas Law Points to a Very Low Climate Sensitivity

Source BLVoltaire

L’escroquerie éolienne