La preuve par l’architecture

La nouvelle religion révélée par ses bâtiments :

Eglise bretonne
Eglise-St-Jacques-02-1024x682.jpg1200x768_eglise-implantee-quartier-morinais-saint-jacques-lande.jpg

IMG_20170306_132143660.jpg

Ceci est, comme dit Perepiscopus, la « première église bretonne du XXIe siècle ». Hélas.

Œuvre de Álvaro Joaquim de Melo Siza Vieira (en résumé Alvaro Siza), qui « fait partie des grandes figures de l’architecture contemporaine », affirme Wikipedia, elle est édifiée à Saint Jacques de la Lande, dans la banlieue sud de Rennes.

Comme on n’a pas davantage peur du ridicule que de l’horreur, ce silo de béton, sans croix ni clocher (bien sûr), est prétentieusement appelé Anastasis, Résurrection en grec, comme la basilique de Jérusalem édifiée au-dessus du Saint-Sépulcre. Ce qui est une insulte aux Byzantins.

L’archevêque de Rennes ose dire que ce blockhaus anonyme est « le symbole de la lumière, de la pureté et de la Résurrection, un repère de sens attendu dans la société contemporaine ».

Tiens, voilà l’Anastasis, la vraie (que nous avons toujours appelée basilique du Saint-Sépulcre) :

stsepulcre1.jpgSource Daoudal

Publicités
La preuve par l’architecture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s