L’apostasie silencieuse des évêques belges

 Le pape François serait-il (comme il l’a dit de lui-même avec franchise) un “diviseur” ? Voici en tout cas ce à quoi aboutissent son exhortation “Amoris laetitia” et ses propos peu clairs, selon le témoignage que nous envoie un internaute belge :

« Depuis quelques semaines, les évêques belges, conduits par l’inénarrable Mgr De Kesel, se sont réveillés de leur longue hibernation et ont été affectés d’une soudaine frénésie de faire connaître le produit de leurs réflexions.
Ainsi, concernant l’ “affaire Mercier” [professeur de l’université “catholique” de Louvain qui a été suspendu pour avoir critiqué l’avortement – n.d.l.r.] qui a ému tout le pays, leurs excellences ont rassuré l’opinion publique, en disant que qualifier l’avortement de “meurtre” relève de la “caricature”, bien qu’il s’agisse “quand même aussi malgré tout” [sic] d’une atteinte à la vie.

Ensuite, il y a quelques jours à peine, les évêques ont signé une déclaration scellant un accord avec l’État fédéral, où on lit que la “primauté de l’État de droit sur la loi religieuse, le droit à choisir son mode de vie, sont des valeurs inaltérables sur lesquelles nous ne pouvons transiger”.

Par ailleurs, amenés à se prononcer sur la question de l’euthanasie, ils ont affirmé ne pas pouvoir “être d’accord que celle-ci soit pratiquée sur des patients psychiatriques qui ne sont pas en phase terminale” (mais alors : quid des patients psychiatriques en phase terminale ?) Ayant posé trois “questions fondamentales”, à savoir : “Qu’est-ce qui nous rend humain [sic] ? Qu’est-ce qui constitue une société humaine ? Qu’est-ce qui sert vraiment le progrès ?”, ils en appellent “à la poursuite du dialogue” et réussissent ainsi le tour de force de ne jamais se référer, dans leur déclaration officielle, ni à Dieu ni au magistère constant de l’Eglise.

Enfin, cerise sur le gâteau, ce 24 mai, Nosseigneurs ont diffusé une lettre pastorale portant sur l’exhortation apostolique “Amoris Laetitia”, dont voici quelques citations, d’une rare élégance intellectuelle : “Amoris Laetitia est un écrit particulièrement inspirant et interpelant [sic] pour relever des défis. C’est avec une grande capacité de s’impliquer [sic] que le pape François parle du mariage et de la famille, de la paternité et de l’éducation, du bonheur et de la fragilité, et surtout de l’amour.” “L’attention au mariage et à la famille fait (…) partie de notre souci pastoral en général, d’autant plus que l’attitude pastorale que le pape François adopte en ce domaine trouve aussi à s’appliquer dans tous les autres secteurs de la pastorale.”

En ce qui concerne la question brûlante de l’accès des divorcés remariés à la communion, l’épiscopat belge – avec le courage qui est le sien – a trouvé la formule miracle à laquelle jamais personne n’avait pensé auparavant : “On ne peut donc pas décréter que tous les divorcés remariés peuvent être admis à la communion. On ne peut pas non plus décréter qu’ils en sont tous exclus. Le cheminement de chaque personne demande le discernement nécessaire en vue d’une décision pastorale prise en conscience”, dans un processus de “dialogue avec un prêtre, un diacre ou un autre agent pastoral [sic]”. Mais, bien entendu : “Nous aussi, comme évêques, nous voulons être prêts à aider”.

La conclusion est grandiose : “Une démarche de discernement ne conduit pas à un oui ou un non automatique à pouvoir [sic] communier. Il peut arriver que quelqu’un décide de ne pas recevoir l’Eucharistie. Nous avons le plus grand respect pour une telle décision. Il se peut aussi que quelqu’un décide en conscience de bien recevoir [sic] l’Eucharistie. Cette décision mérite aussi le respect.” Source Proliturgia Vendredi, 26 mai 2017.

Publicités
L’apostasie silencieuse des évêques belges

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s