La nouvelle religion basique de François

Le pape François vient de participer au cycle de conférences TED (Technology, Entertainment and Design) en adressant un message de plus d’un quart d’heure sur l’avenir et la “révolution de la tendresse”.
Son allocution, traduite en 22 langues, a été mise en ligne ce mercredi 3 mai. Une constatation s’impose : les paroles du pape forment un message vaguement chrétien où l’adhésion au Christ aboutit à la seule bienfaisance. A aucun moment il n’est question de conversion, de sanctification et de bonheur éternel. Désormais, on est chrétien quand on s’attache à construire le bonheur ici-bas. Le paradis sur terre et pour tous, en quelque sorte.
Quelques extraits des propos de François :

– « Bonsoir ou bonjour, je ne suis pas certain de l’heure qu’il est chez vous. J’aime beaucoup le titre [de votre rencontre] – “The future you” – car il invite dès aujourd’hui à un dialogue ouvert, à regarder l’avenir à travers toi. “Le futur Toi” : l’avenir est fait des “toi”, de rencontres, car la vie n’existe que dans nos relations avec les autres. »
– « Aucun de nous n’est une île, un “moi” autonome et indépendant par rapport à autrui. Nous ne construirons l’avenir qu’en étant ensemble, en n’excluant personne. Nous n’y réfléchissons pas souvent, mais en réalité, tout est lié, nous devons rétablir des connexions saines entre nous. »
– « On ne fait l’expérience du bonheur qu’en tant que don de l’harmonie de chaque élément avec le tout. »
– « Pour faire le bien, il faut de la mémoire, il faut du courage, il faut de la créativité. Et je sais bien que TED réunit beaucoup d’esprits créatifs. »
– « Jésus a raconté une parabole pour nous aider à comprendre la différence entre ceux qui prennent soin d’autrui et ceux qui ne s’en préoccupent pas. Probablement, vous en avez entendu parler. C’est celle du Bon Samaritain. L’histoire du Bon Samaritain est l’histoire de l’humanité actuelle. »
– « Pour les Chrétiens, l’avenir a un nom, et ce nom est l’Espérance. L’Espérance est la vertu d’un cœur qui ne s’enferme pas dans les ténèbres, qui ne demeure pas dans le passé, qui ne fait pas que vivoter dans le présent, mais qui est capable de voir des lendemains. Elle peut accomplir tant de choses, car une petite lueur vacillante qui se nourrit d’espérance suffit à détruire le bouclier des ténèbres. Un seul homme suffit à faire vivre l’espérance et cet homme peut être toi. Ensuite, il y aura un autre toi, et encore un autre toi, jusqu’à ce que nous devenions “nous”. Est-ce que l’espérance commence quand nous sommes un “nous” ? Non. Elle a commencé avec toi. Quand il y a un “nous”, c’est une révolution qui commence. »
– « L’avenir de l’humanité n’est pas seulement entre les mains des hommes politiques, des grands dirigeants, des grandes sociétés. L’avenir, avant tout, est entre les mains des personnes qui reconnaissent l’autre comme un “tu”, et eux-mêmes comme faisant partie d’un “nous”. Je vous prie de me voir, moi aussi, avec tendresse, afin que je puisse accomplir la tâche que l’on m’a confiée pour le bien d’autrui, pour le bien de chacun, de vous tous, de nous tous. Merci. »

Source Proliturgia

Publicités
La nouvelle religion basique de François

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s