Ce que nos politiques oublient

La cause finale est la cause des causes or :

L’homme est créé pour louer, révérer et servir Dieu notre Seigneur
et par là sauver son âme,
et les autres choses sur la face de la terre ont été créées pour l’homme
et pour l’aider
dans la poursuite de la fin pour laquelle il est créé.
D’où il suit que l’homme doit user de ces choses
dans la mesure où elles l’aident pour sa fin
et qu’il doit s’en dégager dans la mesure
où elles sont pour lui un obstacle à cette fin.
Pour cela il est nécessaire de nous rendre indifférents
à toutes les choses créées,
en tout ce qui est laissé à la liberté de notre libre-arbitre et ne lui est pas défendu ;
de telle sorte que nous ne voulions pas, pour notre part, davantage
la santé que la maladie,
la richesse que la pauvreté,
l’honneur que le déshonneur,
une vie longue qu’une vie courte
et de même pour tout le reste,
mais que nous désirions et choisissions uniquement
ce qui nous conduit davantage
à la fin pour laquelle nous sommes créés.

L’homme est « capable de Dieu« , capable d’entrer en relation de connaissance et d’amour avec Lui, capable de devenir fils adoptifs de Dieu.
Les autres choses n’ont été créées « que » pour aider l’homme à parvenir à sa finalité qui est la participation à la béatitude éternelle de Dieu Lui-Même.

Publicités
Ce que nos politiques oublient

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s