Un exemple hongrois

Viktor Orban dénonce la complaisance de l’UE envers les crimes du communisme

Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, a déclaré lors de la journée de commémoration des victimes du communisme qu’ils sont nombreux, ceux qui en Occident « trouvent encore des excuses aux crimes du communisme ».

Unknown-25

« L’Union européenne elle-même hésite à les condamner sans équivoque ».

Aujourd’hui, a-t-il expliqué, personne n’évoque plus le fait que le communisme, tout comme le national-socialisme, « a surgi au XXe siècle en tant que produit intellectuel de l’Occident ». « Mais à la fin c’est nous, les peuples d’Europe centrale qui avons été contraints de vivre sous la coupe de cette idée occidentale », a dénoncé Orban, rappelant qu’à l’Ouest, le communisme était le « frisson d’une expérience intellectuelle excitante d’utopistes globaux ». A l’époque, « de nombreux membres de l’intelligentsia occidentale, artistes, écrivains et hommes politiques, progressistes, faisaient la louange de la dictature génocidaire communiste. Il est difficile de croire qu’il n’était pas évident à leurs yeux que ceux que les Soviétiques considéraient comme des ennemis de classe étaient déportés vers des camps de travail d’esclaves. »

Mais le plus grave, c’est que pour beaucoup, les choses n’ont pas changé. Il n’y a pas d’excuse aujourd’hui, alors qu’hier l’appartenance à un parti de gauche pouvait expliquer l’aveuglement volontaire par rapport au communisme soviétique, a-t-il noté. « Tout cela s’explique par le fait qu’alors qu’un tribunal militaire international a jugé les crimes du nazisme, les représentants du monde libre ne sont pas parvenus à un verdict aussi sévère après l’effondrement du communisme, en réponse à ses crimes. »

« Les Hongrois ont compris qu’ils ne peuvent être libres que s’ils ne renoncent plus jamais à la souveraineté : nous n’aurons d’avenir que s’il est à la fois libre et hongrois – seul un pays de Hongrois libres a un avenir. Pour cette raison, nous devons toujours et tout de suite écraser les œufs de vipère du communisme et du fascisme ».

Publicités
Un exemple hongrois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s