Le lobby qui n’existe pas

AFFAIRE POISSON : POURQUOI LE PRÉSIDENT DU CRI[J]F A-T-IL VU ROUGE ?

Politique Magazine revient sur l’affaire Poisson et s’interroge sur les raisons de cette soudaine levée de boucliers. C’est sans doute plus ce que représente Jean-Frédéric Poisson dans le paysage politique français qui est ciblé qu’un prétendu propos antisémite :

« Figure montante de la mouvance UMP (renommée ‘Les Républicains’), passerelle potentielle entre la droite européiste et le Front national souverainiste, le député Jean-Frédéric Poisson était suivi avec attention. Dans un entretien au quotidien Nice-Matin dont le sujet a dévié sur la politique américaine et les affaires internationales, le candidat à la primaire des partis LR-UDI-PCD a jugé dangereux les rapports étroits qu’entretient la candidate Clinton avec « les super-financiers de Wall Street et sa soumission aux lobbies sionistes ».

Le Conseil représentatif des institutions juives de France a vu rouge et les gros médias ont relayé la polémique. Dénonçant dans un communiqué des « propos nauséabonds », le mouvement communautaire a invité à mots à peine couverts les partis LR et UDI à exclure Jean-Frédéric Poisson de la primaire. Dans la foulée, le patron du comité d’organisation de la primaire, Thierry Solère, a dénoncé les propos du député et assuré que l’affaire serait discutée lors d’une réunion le 26 octobre prochain.

La réaction virulente du Cri[J]f ne saurait étonner au regard du parcours de son président, Francis Kalifat *. Dans les années 90, celui-ci a en effet dirigé la Fédération des organisations sionistes de France, et il a fondé en 2002 les Amis du Likoud d’Israël, une association ayant pour objet de promouvoir une « solidarité indéfectible avec l’État d’Israël ».

Cette « solidarité indéfectible » s’exerce-t-elle également au sein de l’hyper-puissance américaine, comme le suggérait le député français ? La question se pose :

  • La stratégie internationale de JP Morgan Chase, une banque américaine souvent considérée comme le principal spéculateur sur le marché des matières premières, est aussi dirigée par un ancien gouverneur de la Banque centrale israélienne : Jacob Frenkel l’a présidée entre 1991 et l’an 2000.
  • Pourvoyeur officiel de millions de dollars à la candidate Hillary Clinton, fournisseur de plusieurs secrétaires au Trésor des États-Unis, Goldman Sachs a jadis financé l’empire des médias du britannique Robert Maxwell, dont l’appartenance aux services secrets israéliens est supposée. A noter qu’après la crise financière de 2008, le président de la banque, Lloyd Blankfein, a évoqué à plusieurs reprises « le travail de Dieu » pour expliquer la tournure des événements financiers.

Ces établissements bancaires sont les principaux créateurs de dollars, une monnaie qui est utilisée dans le monde entier. Leurs responsables peuvent faire – ou ne pas faire – la fortune des spéculateurs souhaitant lever de l’argent. En France, leur principal relais est assuré par la banque d’affaires Rothschild, financier historique de la réimplantation des communautés juives au Proche-Orient. Son vice-président assurait au début des années 80 que « l’État d’Israël, pour le juif, est devenu la réalisation de la parole divine ». Le patron actuel de la banque d’affaires dispose d’un accès direct à Wall Street et au président américain, révélait en 2012 la journaliste Martine Orange, à qui David de Rothschild avait accordé des entretiens. »

C’est sans doute pour cela que Jean-Frédéric Poisson a demandé pardon pour la formulation sans pour autant renier ses propos

 

Publicités
Le lobby qui n’existe pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s