Le progrès technique et industriel au service de la civilisation

L’homme est un animal peu raisonnable, un exemple parmi tant d’autres :

  • le 23 mars 1918 : les Pariser Kanonen ou Parisgeschütz (canon de Paris) bombardent Paris : 256 morts et 620 blessés.

 

 

 

 

 

 

Tôt le matin, plusieurs explosions à un quart d’heure d’intervalle se font entendre sans qu’aucun avion ne soit apparu dans le ciel. C’est surtout le fait de ne pas savoir d’où viennent les coups qui va provoquer la psychose. Les canons à longue portée allemands Wilhelmgeschutze (l’arme de Guillaume), surnommés Pariser Kanonen ou Parisgeschütz (canon de Paris), disposés en batterie au nord de Crépy-en-Laonnois et séparés de 800 mètres les uns des autres, d’un calibre de 210 mm, qui propulsent des obus de plus de 100 kg à près de 30 kilomètres d’altitude et à 126 km de distance. Sur 400 obus tirés, 351 atteignent Paris faisant 256 morts, 620 blessés et d’importants dégâts.

Publicités
Le progrès technique et industriel au service de la civilisation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s