L’apostasie d’un cardinal

Milan, l’ouverture du cardinal Scola: «Établir une fête islamique dans toutes les écoles »
Cardinal: « 20% des élèves sont nés à l’étranger, tout le monde a le droit de fêter Dieu à sa manière »

Une fête musulmane qui sera célébrée à l’école de Milan. La proposition ne vise pas l’imam d’une mosquée, mais par l’archevêque Angelo Scola.
Ce n’est pas une blague, mais la conclusion d’un argument qui a commencé à partir de la pensée «hybride» – si chère au Cardinal – et est venu à la présence d ‘ »au moins 20 pour cent des étudiants étrangers dans nos salles de classe. » Un fait que Scola a sorti dans le dialogue avec le journaliste Ganni Riotta, l’Institut des aveugles, en la fête de saint François de Sales, patron des journalistes. Islam et la crèche. Donc, ne pas abandonner la crèche parce qu’il les musulmans sont à l’école, mais également les bienvenus avec leur spécificité. « Une société plurielle devrait être aussi inclusif que possible, mais ne peut pas abandonner le symbole perd autrement son pouvoir de la communication – a déclaré Scola – Critique laïcité à la française: il est impensable de créer un espace de neutralité, dans laquelle tous les pas en arrière sur le sujet de la religion plutôt, chacun raconter et vous dire de quitter Si elles augmentent les enfants musulmans, vous avez à prendre une partie de leurs fêtes et les insérer dans le domaine public:.. expliquer, ne prohibe pas « . NOËL ANNULÉ À L’ÉCOLE: ÉCOLE Travolta de la controverse La mosquée . Le cardinal a réaffirmé son oui à la construction d’une ville de la mosquée, à condition que « respectueux des formes et des structures architecturales déjà présents dans la ville » et transparentes dans les méthodes de communication, dans la gestion, les hiérarchies internes et liens externes. Sur les réfugiés, alors, une proposition forte: «En Europe, besoin d’un plan Mashall pour faire face à la réception, comme je l’ai lu dans les déclarations du ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble. » Jour de la famille. Inévitable aussi la référence à la Journée de la famille à Rome, le cardinal avait ces derniers jours que « positifs ». Il a exhorté le gouvernement à «prendre en compte ce que la société civile demande avec une présence dans le carré légitime et nécessaire. » Donc l’éloge aux catholiques qui ont défilé pour « proposer sa vision des choses sur des questions aussi délicates qui peuvent entraîner des conséquences très graves anthropologiques et sociales, » a-t-il dit, se référant au projet de loi Cirinnà.

Est-ce qu’il s’imagine que quand la proportion sera inversée, les musulmans feront de même. Apostat et déjà dhimmi.
Publicités
L’apostasie d’un cardinal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s