L’APOTHÉOSE ET L’APOCALYPSE DE L’ÉGLISE CONCILIAIRE

J23JP2François

Chaque arbre se reconnaît à son propre fruit. On ne cueille pas des figues sur les épines; on ne ramasse pas de raisin sur les ronces. Lc 6, 44 :

Le 27 avril 2014, lors de la synaxe du dimanche de la « Miséricorde » François, pape de l’église œcuménique conciliaire, préside la cérémonie de canonisation conjointe de Jean Paul II, l’embrasseur de Coran, et de Jean XXIII, le rose-croix franc-maçon. François, préside la cérémonie accompagné de son prédécesseur Benoît XVI. C’est la première fois dans l’histoire QU’UNE DOUBLE « CANONISATION » DE « PAPES » A LIEU EN PRÉSENCE DE DEUX « PAPES » VIVANTS, c’est l’apothéose de l’église conciliaire, deux démolisseurs de la Sainte Église canonisés pour services rendus, rentrant dans le paradis conciliaire, sous la houlette de deux autres papes conciliaires. Le « saint » concile fait des « saints » preuve que l’aggiornamento est dans la continuité de la Tradition, preuve, que l’église issue du concile reste la Sainte Église catholique apostolique et romaine, sous ce triomphe apparent se cache une réalité toute autre.

Publicités
L’APOTHÉOSE ET L’APOCALYPSE DE L’ÉGLISE CONCILIAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s