Mieux comprendre le djihad, mieux comprendre l’envahisseur

« Plus que d’islamistes et de musulmans, il convient de parler de djihad.

Il y a quatre sortes de djihad à l’époque contemporaine :

1. Le djihad MILITAIRE, c’est-à-dire le terrorisme

2. le djihad CIVIL, c’est-à-dire

  • la délinquance systématique
  • les violences, les agressions
  • les razzias
  • le harcèlement sexuel
  • les viols
  • les insultes
  • les intimidations
  • les comportements asociaux
  • la guérilla permanente de moyenne intensité contre les autorités (police, pompiers, bâtiments publics…)

3. le djihad POLITIQUE, c’est-à-dire la revendication ininterrompue de privilèges sans cesse plus nombreux, qui étendent l’emprise territoriale des musulmans, qui augmentent de facto leur poids politique bien au-delà de ce qui découle de la loi démocratique, et qui se transforment imperceptiblement en autant d’obligations et de restrictions imposées aux non-musulmans :

  • port du voile
  • ramadan
  • alimentation hallal
  • prière dans les lieux publics et dans l’entreprise
  • interdiction de l’alcool
  • tribunaux islamiques
  • finance islamique
  • occupation autoritaire et illégale de l’espace public
  • refoulement progressif des non-musulmans au-delà des zones occupées par les musulmans
  • infiltration des organes de pouvoir : police, armée, services publics, postes électifs, organisations communautaristes, etc…

En d’autres termes : imposition progressive de la charia.

4. le djihad JURIDIQUE, c’est-à-dire le dépôt de plainte pour n’importe quel motif contre n’importe qui émettant la plus petite critique contre l’islam ou Mahomet, afin de contraindre les non-musulmans à perdre temps et argent pour se défendre, ce qui va aussi inévitablement amener certains à être condamnés car ils commettront des erreurs de procédure ou tomberont sur des pourris qui chercheront à donner des gages de dhimmitude aux musulmans en les condamnant lourdement. Le djihad juridique va amener les moins courageux des non-musulmans à s’autocensurer, ou à parler uniquement dans des cercles restreints. (Remarquez, insidieusement, on y est déjà !) Le djihad juridique permet aussi aux « modérés » de désigner les cibles à abattre aux « extrémistes », sous couvert de « respect de leurs droits ».

De ces quatre types de djihad, seul le djihad MILITAIRE est perpétré exclusivement par ceux qu’on appelle communément « islamistes « ou « radicaux ». »

Publicités
Mieux comprendre le djihad, mieux comprendre l’envahisseur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s