C’est la guerre

128 morts, 200 blessés, 8 terroristes tués

8 terroristes sont morts dans les attentats :

  • 3 se sont fait exploser aux alentours du Stade de France.
  • 3 se sont fait exploser à l’intérieur du Bataclan, et un quatrième à avoir été tué lors de l’assaut des forces de l’ordre.
  • Un autre s’est fait exploser boulevard Voltaire.

6 lieux ont été attaqués simultanément :

  • Bataclan : 82 morts<. Plusieurs hommes armés à visage découvert font irruption et ouvrent le feu, aux cris de « Allah Akbar », dans la salle de spectacle du Bataclan où se produit le goupe de blues américain Eagles of Death Metal. Une prise d’otages de près de trois heures.
  • Stade de France : 4 morts. Une première explosion se produit à 21H20 aux abords du Stade de France. Le président français François Hollande, qui assistait à un match de football France-Allemagne, est immédiatement évacué, les entrées et sorties du stade sont bouclées. Trois explosions retentissent au total autour de l’enceinte sportive. Une personne est morte, ainsi que trois terroristes.
  • Rue de Charonne : 18 morts. Un homme dit avoir entendu des tirs pendant « deux, trois minutes », « des rafales ».
  • Rue Alibert : au moins 12 morts. Un peu plus au nord, une fusillade éclate à l’angle des rues Bichat et Alibert, sur la terrasse du restaurant Le Petit Cambodge.
  • Rue de la Fontaine au roi : au moins cinq morts. A quelques centaines de mètres du Bataclan, rue de la Fontaine au roi, la terrasse d’une pizzeria, La Casa Nostra, est visée. Cinq personnes sont abattues par plusieurs rafales d’une « mitrailleuse automatique ».
  • Boulevard Voltaire : un mort. Une attaque a également eu lieu boulevard Voltaire, pas très loin du Bataclan. Le terroriste est mort.

Bachar Al-Assad, que des députés doivent rencontrer aujourd’hui, a déclaré :

« La France a connu hier ce que nous vivons en Syrie depuis 5 ans« .

La justification politique et religieuse

La justification politique et religieuse des attentats, qui a pu être entendue par les victimes d’hier – l’action de la France en Syrie ayant été désignée – fait écho aux attentats de Charlie Hebdo dans lesquels A. Coulibaly présentait son action comme une réponse aux opérations militaires françaises contre les groupes djihadistes en Afrique et au Moyen-Orient et contre les islamistes sur le territoire national. Pour les attentats contre Charlie Hebdo, les terroristes avaient pris soin de légitimer scrupuleusement et rationnellement leur action religieuse. Pour ces attentats toutefois, les victimes avaient été soigneusement choisies, à l’inverse de celles d’hier, dont l’élimination répond davantage à l’injonction de Boubakar al-Hakim qui écrivait dans Dar-al-islam n°3 de mars 2015, le journal de propagande de l’EI, « ne pas chercher de cibles spécifiques. Tuez n’importe qui. Tous les mécréants sont des cibles pour nous »[Dar-al-islam n°3, mars 2015, « Interview du frère Abou Mouqâtil al-Tounsi : djihad en Tunisie », p. 18-21.].

Les attentats du 13 novembre pourraient s’expliquer par le fait que l’État islamique soit de plus en plus réticent à accueillir des djihadistes européens en son sein. Ceux-ci sont encouragés à faire la guerre chez eux. En tout état de cause, l’objectif est le même : forcer les États occidentaux à déployer des forces de sécurité supplémentaire tout en désignant comme ennemi le terrorisme en lieu et place du projet de subversion politique qui le sous-tend. »

C’est la guerre, mais il y a trois fronts, celui des islamistes, celui des complices, celui des tireurs de ficelle.

Les islamistes sont financés par l’Arabie Saoudite et le Qatar, qui achètent aussi nombre de politiques.

Les complices sont les politiques qui depuis plus de trente ans islamisent la France en douceur et qui n’ont jamais lus le Coran, ceux qui nous parle « d’islam modéré », « d’islam de France », « d’Islam compatible avec les « valeurs » de la République », ceux qui nous tasèrisent avec le « pas d’amalgame ».

Il y a aussi les complices religieux qui depuis Vatican II nous invitent à dialoguer, qui nous présentent un islam irréel des soi-disant enfants d’Abraham, ceux qui ont détruit la chrétienté de l’intérieur en refusant la Règne du Christ-Roi.

Et puis il y a ceux qui vont encore, comme toujours, tirer profit du chaos pour faire leurs affaires, pour pousser leurs pions.

Le prix de l’inconscience :

B02QDWVCMAAjA-j.jpg

Publicités
C’est la guerre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s