Peut-on être catholique et œcuménisme ?

Certains nous exhortent à conserver la tradition de la Tradition, il est est en effet recommandé pour notre salut de conserver la Tradition de la Sainte Église Catholique Apostolique et romaine et de résister à toutes les attaques dont elle est l’objet

TAIZÉ : LE CARDINAL KOCH SOULIGNE LA PORTÉE DE L’ŒUVRE DE FRÈRE ROGER

Le président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens a participé à la Semaine de la nouvelle solidarité à Taizé.

Le cardinal Kurt Koch a rappelé l’immense portée de la pensée de frère Roger, fondateur de la communauté de Taizé. Le président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens est intervenu lors de la semaine de commémoration des 10 ans de la mort de frère Roger, qui s’est déroulée du 9 au 16 août dans le village de Saône-et-Loire, en Bourgogne, annonce le portail catholique suisse en lien avec l’agence de presse catholique allemande KNA.

Taizé est une « forme de laboratoire, où les jeunes gens peuvent s’engager de manière déjà précoce dans le dialogue interreligieux », a dit le cardinal Koch. Il a souligné que la pensée du fondateur de la communauté l’avait durablement impressionné et que ce lieu était empreint d’une profonde spiritualité, rapporte le portail catholique suisse.

Le dimanche 16 août, Mgr Koch a co-présidé la cérémonie dans l’église de la Réconciliation et a participé avec quelques autres invités à une célébration spéciale dans le jardin des Frères de Taizé. La célébration était similaire à celle qui avait suivi les funérailles de frère Roger, il y a 10 ans.

Des représentants des différentes Églises, des jeunes gens, des proches de frère Roger et des Frères de Taizé ont pris part à cette célébration.

Dans un discours prononcé devant les invités, le cardinal Koch a relayé les paroles du pape François, qui a rappelé son « étroite relation » à Taizé. Mgr Koch a réaffirmé lui aussi sa proximité avec la communauté œcuménique.

Parmi les autres intervenants, il y avait Martin Hirzel, responsable pour l’œcuménisme à la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS). « Le mouvement de Taizé a rayonné par-delà les frontières des Églises, des confessions, des pays, des systèmes politiques, des langues et des générations », a-t-il dit.

La semaine de la solidarité et du souvenir à Taizé qui s’est déroulée sur le thème « Pour une nouvelle solidarité » a rassemblé plusieurs personnalités. Les jeunes ont pu discuter, entre autres, avec Jean Vanier, le fondateur des communautés de L’Arche, qui accueillent des personnes ayant un handicap mental.

D’autres manifestations de commémoration sont prévues pour cette année, rapporte le portail catholique suisse. Du 30 août au 6 septembre, la communauté organise un colloque international intitulé « L’apport de Frère Roger à la pensée théologique ». À la fin de cette année, il y aura une Rencontre européenne des jeunes à Valence, en Espagne. Rome, 18 août 2015 ZENIT

 La confiance que témoigne au fondateur de Taizé le pape Jean XXIII joue un rôle important dans l’histoire de frère Roger. « Ah ! Taizé, ce petit printemps ! » dira un jour Jean XXIII en accueillant frère Roger. Des mots que Jean-Paul II reprendra lors de sa visite à Taizé le 5 octobre 1986, ajoutant : « On passe à Taizé comme on passe près d’une source. » Invité par JeanXXIII, frère Roger vivra à Rome avec quelques frères de sa communauté durant toute la durée du concile œcuménique Vatican II. Il recevra la communion de la main du cardinal Ratzinger.

Publicités
Peut-on être catholique et œcuménisme ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s