SURTOUT PAS DE COMMUNAUTARISME

APRÈS LES ATTENTATS. L’HYPER CACHER INAUGURÉ PAR LE MINISTRE CAZENEUVE

Après la prise d’otages de janvier, l’Hyper Cacher a repris du service. Son premier client, ce matin: Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur.

Bernard Cazeneuve a symboliquement acheté deux bouteilles de vin sous l’oeil de nombreux médias, après avoir visité notamment la chambre froide où plusieurs personnes, dont un bébé, avait pu se cacher, lors de la prise d’otages du 9 janvier. « On voit la configuration » des lieux, « toute la difficulté qu’il y avait à intervenir », « à quel point c’était difficile et risqué », a relevé Bernard Cazeneuve.

« La vie plus forte »

« J’ai souhaité, au moment où cette épicerie rouvre courageusement avec la volonté aussi d’envoyer le signal que la vie est plus forte, être au côté des représentants de la communauté, de ceux qui tiennent ce commerce, des élus pour dire que nous sommes debout et déterminés à continuer à vivre librement dans notre pays. » 

Un peu plus tôt, la direction du magasin Hyper Cacher avait expliqué la réouverture de ce magasin de la porte de Vincennes par la volonté de prouver que « les Français de confession juive ont plus que jamais leur place dans leur pays ». Il y a deux mois, le 9 janvier, il a été le théâtre d’une prise d’otages dramatique : vingt personnes avaient été retenues par le djihadiste Amédy Coulibaly, qui a tué quatre d’entre elles avant d’être abattu dans l’assaut de la police.

Les salariés toujours traumatisés

C’était le 9 janvier, et aujourd’hui, « nous tenons à réaffirmer que la vie sera toujours plus forte que la barbarie, dit la direction. Nous restons plus que jamais déterminés à permettre à nos clients de continuer à consommer cacher. » L’enseigne précise avoir ouvert trois nouveaux magasins depuis les attentats. Celui de la Porte de Vincennes rouvre, en raison du « traumatisme », avec une « nouvelle équipe » recrutée « sur la base du volontariat ». Actuellement tous en arrêt de longue durée, « les salariés présents le jour de l’acte terroriste décideront, le moment venu, de leur nouvelle affectation dans l’un des magasins du groupe », explique la direction.

L’enquête progresse

L’enquête sur les attentats de Paris a vite progressé sur Amédy Coulibaly, dont six proches ont été mis en examen, notamment pour avoir fourni armes, véhicules et matériel au tueur.

Au-delà de son lien, rapidement établi, avec les frères Kouachi, auteur de la fusillade au journal Charlie Hebdo, le 7 janvier, les enquêteurs sont remontés à un « appartement conspiratif » loué à Gentilly, du 4 au 11 janvier. Coulibaly y passe une partie de la journée du 5 janvier et du lendemain avec un homme qui sera un des six mis en examen, lui prodigue des conseils religieux. Coulibaly s’est très bien préparéIl utilise 13 portables, crypte ses échanges sur le net, utilise une « boîte mail morte »: les deux interlocuteurs disposent de codes régulièrement modifiés, consultent des messages mis en brouillon avant de les détruire sans les envoyer. Le choix des cibles semble moins préparé : la policière de Montrouge, abattue le 8 janvier, a peut-être été une victime fortuite. La proximité d’une école juive a été relevée. Pour l’Hyper Cacher le 9 janvier, aucun élément ne vient pour le moment étayer la thèse d’un repérage antérieur. Source OuestFrance 15/03/15

Publicités
SURTOUT PAS DE COMMUNAUTARISME

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s